Biographie

TIBOR VARGA
Violoniste, chef d’orchestre et pédagogue de réputation mondiale

Né le 4 juillet 1921 à Györ (HU), dans une région qui vit également naître Joseph Joachim, Leopold Auer, Carl Flesch ainsi que le chef d’orchestre Hans Richter. Mort le 4 septembre 2003 à Grimisuat (CH).

Il a six ans lorsqu’il fait ses débuts sur scène. A dix ans, il se présente pour la première fois avec un orchestre en qualité de soliste et interprète le Concerto pour violon en mi mineur, op. 64, de Mendelssohn.
En 1934, à 13 ans, il enregistre ses premiers disques (Columbia, His Master’s Voice). A 14 ans, il entreprend ses premières tournées en Europe, et plus tard à travers le monde entier.

A dix ans, il est accepté comme étudiant à l’Académie Franz Liszt de Budapest (études entre autres avec Franz Gabriel et Leo Weiner). Il s’intéresse de préférence aux conceptions de Joachim et Auer et entretint pendant de longues années de liens d’amitié personnelle et musicale avec Carl Flesch. Quant à Bartók, il invite le jeune violoniste à lui tourner les pages lors de ses concerts et l´accompagne dans une Sonate de Brahms.
Quand Hubay meurt en 1937, c’est Tibor Varga qui interprète en soliste, lors du concert de commémoration sous la direction de Ernst von Dohnányi, le Concerto pour violon op. 99 de Hubay.

Pendant les années de guerre, il se consacre aux études de philosophie à l’Université de Budapest (1939–44). Depuis 1935 – à l’exception des années de guerre – activités intenses dans le monde entier en tant que soliste, chef d’orchestre (depuis les années 1950) et comme interprète de musique de chambre.

En 1947, Varga s’établit à Londres et plus tard en Suisse. Parallèlement à sa carrière d’artiste et soliste, il fut professeur au Royal Academy of Music de Londres ainsi que, dès 1949, à la Haute Ecole de Musique de Detmold (D) nouvellement fondée.

Les conceptions artistiques et pédagogiques de Tibor Varga, dont l’idée d’Académie d’orchestre, furent imitées à maintes reprises. En 1954, il créa l’Orchestre de Chambre Tibor Varga Detmold (Kammerorchester Tibor Varga), dont il fut le Directeur artistique, chef d’orchestre titulaire et soliste jusqu’en 1988. En 1963, il fonda à Sion (CH) une académie d’été (Académie de Musique Tibor Varga) suivie, en 1964, par le Festival Tibor Varga dont les 30 concerts annuels furent régulièrement diffusés dans le monde entier. En 1967, c’est le Concours International de Violon Tibor Varga, l’un des concours les plus réputés au niveau mondial, qui vit le jour, comptant parmi ses lauréats des violonistes tels que Mirijam Contzen, Latica Honda-Rosenberg, Nam Yun Kim, Boris Kuschnir, Ji-Yoon Park et Vadim Repin.
En 1988, Tibor Varga créa à Sion (CH) une haute école de musique spécialisée aux instruments à archet (Ecole Supérieure de Musique), intégrée, après la mort du fondateur, dans le cadre de la Haute Ecole de Musique de Lausanne.
En 2002, il fut appelé comme professeur à l’Université de Musique (Universität für Musik und Darstellende Kunst) de Graz (A).

Tibor Varga fut marié en deuxièmes noces à la musicologue, auteur et musicienne Dr. Angelika Varga-Behrer avec qui il était lié pendant 20 ans. Dr. Angelika Varga-Behrer, selon la volonté du Maître, est également, en exclusivité, l´administratrice et propriétaire des droits du patrimoine artistique, intellectuel et pédagogique de Tibor Varga.

FONDATIONS

Orchestre de Chambre Tibor Varga Detmold (D) (1954–1988) • nombreux concerts et tournées en Allemagne et en Europe (Autriche, Etats du Benelux, France, Espagne, Italie, Scandinavie etc.) • enregistrements radiophoniques et télévisés en plusieurs pays d’Europe (Allemagne, Etats du Benelux, Espagne, France, Scandinavie, Suisse)

Académie de Musique Sion (CH) (1963), l’une des académies les plus importants en Europe avec an par an plus de 400 participants en plus de 15 différentes disciplines

Festival Tibor Varga (1964–2001), festival international de musique avec centre à Sion (CH), environ 30 concerts de juillet à septembre • concerts radiodiffusés et télévisés dans le monde entier

Orchestre du Festival Tibor Varga (1964–2001) • orchestre symphonique créé par son Directeur artistique et chef principal Tibor Varga • réalisation du grand répertoire symphonique et concertant • diffusions radio (et télévision) dans le monde entier • enregistrements

Concours International de Violon Tibor Varga (1967), l’un des concours les plus exigeants et réputés sur le plan international • parmi les lauréats figurent des noms tels que Mirijam Contzen, Jean-Jacques Kantorow, Vadim Repin

Fondation Tibor Varga Grimisuat (CH) (1974–2009), disposait de vastes archives de musique ainsi que d’une salle de concert et d’un studio professionnel d’enregistrement de réputation internationale

Ecole Supérieure de Musique (1988, dès 2002 : Conservatoire Supérieur et Académie de Musique Tibor Varga, aujourd’hui assimilée avec la Haute Ecole de Musique de Lausanne), haute école de musique spécialisé à la formation professionnelle sur les instruments à archet, fréquentée par des étudiants hautement doués du monde entier

Orchestre de l’Académie Tibor Varga (1989–2002) • nombreux concerts et tournées en Suisse et en Europe (Allemagne, France, Italie) • enregistrements radiophoniques et télévisésenregistrements

DISTINCTIONS

Allemagne : Bundesverdienstkreuz 1. Klasse (Croix du mérite 1re classe de la République fédérale d’Allemagne) • France : Médaille d’Or de la Renaissance Française • Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres • Diplôme de Médaille d’Or avec Plaquette d’Honneur de la Société Académique d’Education et d’Encouragement, couronnée par l’Académie Française (Prix Thorlet) • Chevalier de la Légion d’Honneur • Hongrie : Croix du mérite de la République de Hongrie • Professeur d’honneur de l’Université de Budapest respectivement de l’Académie Franz Liszt (cette distinction fut attribuée entre autres à Leopold Auer, Pablo Casals, Edward Elgar, Emil Gilels, Ottorino Respighi, Jean Sibelius, Richard Strauss, Arturo Toscanini) • Suisse : Prix de la Ville de Sion (1986) • Prix culturel de l’Etat du Valais

Citoyen d’honneur de plusieurs villes en France et en Suisse.

Après sa mort, l´Etude-Caprice pour 4 violons composée par Tibor Varga lors de la Conférence européenne des recteurs à Graz en 2003, a été promue en tant que hymne officiel de l´Association européenne des Universités (EUA).